Cliquez pour agrandir les photos

highslide

Continuité des Chemins de Ronde

 Les Amis des Chemins de Ronde fêtent leurs 50 ans.


En 1967, la servitude de passage le long du littoral et la loi littorale n'existaient pas ; les propriétés situées en bordure de mer étaient inaccessibles aux promeneurs et l'urbanisation sauvage menaçait tout le littoral.
En Bretagne, un avocat rennais, Maître Pierre LANGLAIS, mais aussi maire de La Richardais, scandalisé par les violations répétées du domaine public maritime et animé par le souci de permettre à tous l'accès au littoral, décida, avec quelques amis, de fonder une association dont l'objectif était d'assurer la défense des sentiers du littoral. C'est ainsi que naquit l'association des amis des chemins de ronde, le 28 janvier 1967.
Par son action, Pierre LANGLAIS est sans doute à l'origine de la Loi du 31 décembre 1976 qui a créé une servitude de passage des piétons sur une bande de trois mètres à partir du niveau des plus hautes eaux ; désormais, tout propriétaire privé, riverain du littoral de la mer, est tenu de respecter cette servitude et d'assurer le libre passage des piétons en bordure de mer.
Ces dispositions furent complétées en 1986 par la loi littorale, instituant une seconde servitude de passage des piétons, transversale au rivage, sur les voies et chemins privés d'usage collectif existants pour relier la voirie publique au rivage de la mer ou aux sentiers d'accès immédiat à celui-ci, en l'absence de voie publique située à moins de cinq cent mètres et permettant l'accès au rivage.
Désormais, toutes les côtes françaises doivent donc être accessibles aux piétons sans aucune entrave.
Sur le terrain, les choses ne sont pas aussi simples; si la Bretagne peut être fière de son réseau exceptionnel du sentier littoral, largement accessible et correctement entretenu par les pouvoirs publics, il reste encore des secteurs où la résistance des propriétaires privés reste un obstacle important.
L'association des Amis des Chemins de Ronde d’Ille et Vilaine, qui a son siège social à SAINT LUNAIRE, L'association des Amis des Chemins de ronde du Morbihan et l'Association desAmis des Chemins de Ronde du Finistère, héritières de l'association créée en 1967, ont pour objectif de veiller au respect de la Loi sur cette question; grâce à leurs adhérents, elles sot constamment présentes sur le sentier pour dénoncer les obstacles de toute nature (portillons verrouillés, barrières, clôtures, murs...) interdisant le passage et signaler aux pouvoirs publics les travaux d'entretien ou de réparation nécessaires mais aussi pour offrir à tous leurs adhérents le plaisir de randonner régulièrement en bordure de mer.
 
Pour être efficace, nous avons besoin de l'appui de tous ; plus on sera nombreux, plus notre action sur le terrain sera reconnue par les pouvoirs publics.

Rejoignez-nous le 18 novembre prochain à partir de 14 heures à SAINT MALO – Rothéneuf entre la Pointe du Christ et Notre Dame des Flots !

Conférence de presse et verre de l’amitié à partir de 17 heures à la salle Jean Rochefort à SAINT LUNAIRE